jacaranda Lisbonne

Jacaranda. À la fin du printemps Lisbonne se recouvre d’une exubérante parure tout en nuances de mauve et de bleu violet.

Cette explosion de couleur se doit aux jacarandas qui fleurissent en mai-juin. Et l’on croirait la ville couverte d’une peinture un rien psychédélique.

A Lisbonne c’est une fierté : c’est il est vrai la seule capitale à être ombragée par ces couverts azur.

Le jacaranda est l’une des nombreuses espèces d’arbres que les Portugais ont su acclimater après leurs voyages de découvertes maritimes.   Il faut dire que les Portugais qui avaient introduit de nombreuses espèces inconnues, venues du Brésil, de l’Inde, d’Afrique avaient vu leur enthousiasme botanique freiné par l’Inquisition qui décréta que cet art était satanique.

Heureusement, en 1768, le jardin botanqiue d’Ajuda  (Belém) permettra au Portugal de rejoindre les pays occidentaux mettant en valeur la science et la beauté des plantes.  Et c’est là justement, dans ce délicieux jardin excentré, et dont on commémore les 200 ans, que fut planté le premeir jacaranda lisboète, grâce à Félix de Avelar Brotero

Les indigènes, les tupi-garanis, l’appelaient « le parfumé » (jacaranda) quand il était en fleur, et « applaudissement de singes » quand ses fruits claquaient au vent comme des castagnettes.

L’arbre n’a pas grand intérêt aux yeux des commerçants navigateurs, ni pour la charpente de marine, ni pour son essence dont on ne peut tirer aucun parfum.  Il sera utilisé pour manufacturer de petits objets en bois utiles à la navigation, et se verra traiter de « faux pallisandre ». Pourtant il deviendra plus tard la belle parure que l’on peut admirer dans les rues de Lisbonne.

Une féérie qui marque le passage à l’été.

On trouve des jacarandas un peu partout dans Lisbonne, plutôt sur les artères dégagées. L’arbre a besoin d’espace pour étaler sa frondaison, car il n’est jamais très haut.

Il a la particularité de faire des fleurs avant des feuilles, qui ressemblent à celles du mimosa, d’où son nom de jacaranda mimosifolia.

Le jacaranda est l’un des rares arbres au monde à se dire de la même manière partout.

Dans son habitat naturel au Brésil, en Argentine et en Bolivie il est menacé.

De quoi admirer d’autant plus le bel arbre, ce jacaranda mystérieux, et son ombre bleutée dans les rues de la capitale. A voir sur  Av Dom Carlos, rue Castilho, Rue Almirante Barroso, au jardin Botto Machado à Santa Clara …et dans de nombreux endroits.

Pour en savoir plus sur les découvertes et les plantes , et sur l’histoire du Portugal,  Lisbonne-affinités vous recommande les livres de l’écrivain Olivier Ikor Caravelles, le siècle d’or des navigateurs portugais, éditons Lattès, 2010,   La Fabuleuse odyssée des plantes, Lattès,  2003,  avec Lucile Allorge.

et pour en savoir plus consulte rl’article consacré aux jacarandas dans Geo spécial arbres.

https://www.geo.fr/en-kiosque/le-fabuleux-spectacle-des-arbres-dans-le-nouveau-numero-de-geo-collection-176272

jacaranda en fleur Lisbonne
 
jacaranda à Lisbonne
 
le chatoiement des couleurs de Lisbonne
 
le bleu mauve du jacaranda
 
Lisbonne et ses jacarandas
 
jacaranda à Lisbonne