Expo 98: les 20 ans d’une aventure .

Expo 98 et photographies de Bruno Portela

Expo 98…à Lisbonne, l’un des événements les plus importants de l’histoire récente du Portugal.

Et pour se souvenir et célébrer les 20 ans de l’expo 98, les photographies de Bruno Portela.

Un parcours à suivre, du nord au sud de l’expo 98, aujourd’hui rebaptisée   » Parc des Nations », où des “muppies” abritent les clichés du photographe. En 1994, Bruno Portela a reçu  commande d’un travail de reportage sur l’emplacement choisi pour accueillir l’Expo 98, expo universelle, consacrée aux Océans.

Le photographe va alors arpenter les sites industriels, les anciens dépôts pétroliers, les usines militaires, le vieil abattoir, et le quartier populaire, tout comme le bassin qui depuis les années 40 recevait  les hydravions– Lisbonne accueillera ainsi de nombreux réfugiés de la seconde guerre mondiale. Le bassin, comme le reste, est dans un piteux état.  Le formidable chantier entamé en 1994 sera mené tambour battant pour que tout soit prêt le jour de l’inauguration de l’Expo 98.

 Les 7 emplacements retenus pour recevoir les photos de Bruno Portela, permettent de comprendre les changements opérés suite à l’immense chantier de l’Expo 98.

Pour faire l’Expo 98 il a d’abord fallu tout décontaminé, puis creuser, détruire puis construire. Au sud- porte d’entrée sud de l’expo 98, on a conservé la torchère de l’ancienne raffinerie de pétrole. À l’opposé, au nord, une autre tour, sur laquelle s’appuie aujourd’hui un hôtel de luxe. Entre ces deux pôles, l’espace proprement dit de l’expo 98,  qui n’occupe que 20 ha des 330 concernés par la réhabilitation.

Les photos de Bruno Portela ont la netteté du rapport graphique d’une époque révolue. L’humain rarement montré est pourtant très présent: il dessine le futur de Lisbonne, la fierté d’une remarquable expo universelle, qui a su déjouer les pièges de l’immédiateté et s’inscrire dans la continuité

Expo 98 c’est aujourd’hui une ville nouvelle, vivante, agréable, ou les lieux de divertissements s’intègrent dans un tissu urbain fait d’habitations et de services.

L’exposition “Vous n’êtes pas ici”, Você não está aqui, se termine le 30 septembre.  Elle présente une centaine de clichés sur un total de 4000 pris par Bruno Portela. Elle a été réalisée avec la complicité du photographe de l’Agence France Presse Francisco Leong, et du professeur de photo, ancien reporter de l’Agence Reuters. José Manuel Ribeiro.

L’exposition “Você não está aqui” sur Expo 98  a bénéficié de la complicité des journalistes et auteurs Joao Paulo Velez, Ana Sousa Dias et Rui Cardoso Martins.

Coordination: EGEAC

L’exposition de photos  pourra être vue jusqu’au 30 septembre 2018, date de la fin des commémorations officielles de l’Expo 98. A cette occasion sera présenté un livre compilant les meilleures photographies de Bruno Portela, accompagnées d’un texte de João Paulo Cotrim.  Titre de l’ouvrage « Une ville peut en cacher une autre ». Tout un programme….

site de l'expo universelle de 98

Les 20 ans de l'Expo 98: un site méconnaissable

L'exposition " Você não está aqui" retrace l'histoire du site avant sa transformation pour  l'Expo 98
Parcours photos commémoratives Expo 98

L'Expo 98: un évènement marquant à Lisbonne

le site expo 98 avant sa réhabilitation

L'avant/après d'un site industriel devenu Expo Universelle et aujourd'hui quartier nouveau de Lisbonne.

En 1994, le document photographique de Bruno Portela, sert aujourd'hui de témoignage sur l'évolution d'un site très pollué
mémoire d'un lieu industriel

Regarder ce qu'était l'Expo 98 avant sa transformation, et ce que le site est devenu 20 ans après.

Expo Universelle de 98 à Lisbonne

20 ans d'une Expo qui a marqué  l'histoire contemporaine de Lisbonne

4000 clichés sur le site d'expo 98 avant sa transformation

Bruno Portela (à gauche) et le journaliste Rui Cardoso Martins, posant devant l'une des photos retraçant l'épopée de l'Expo 98.

Partager... Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on LinkedInEmail this to someonePrint this page