Galeries romaines, l’un des mystères de Lisbonne

Les galeries romaines ont été découvertes une vingtaine d’années après le tremblement de terre de 1755.  Les travaux pour remettre en état la Baixa battaient leur plein.

Le souvenir de ces constructions souterraines s’était perdu. Et à la fin du XVIIIe siècle comme aujourd’hui elles fascinent.

Dans la réalité il s’agirait non pas de galeries mais d’un cryptoportique , destiné en fait à stabiliser une structure plane sur laquelle pourrait être construit des édifices.

En clair il s’agit de soubassements, de fondations.

                               Des pierres sculptées ont montré qu’il s’agissait d’une structure publique.

Au début du XXe siècle, les galeries étaient appelés « réservoirs d’eau de la Rua da Prata ». En effet en raison de nappes phréatiques qui affleurent, les galeries  sont remplies d’eau jusqu’à 1 mètre environ.

Il faut que les pompiers de Lisbonne actionnent les pompes plusieurs jours durant pour que l’endroit soit visitable. Puis le nettoient.

                                     Un effort important est réalisé pour permettre les visites.

Elles se font deux fois par an au printemps et à l’automne.  En 2019, les galeries romaines sont ouvertes au public le 27, 28 et le 29 septembre

Pour éviter les files d’attente, l’inscription en ligne est obligatoire sur le site www.museudelisboa.pt   avant de retirer un billet.

Cela pourra se faire au musée de Lisbonne, au théâtre romain et au Musée Santo Antonio près de la Sé cathédrale. Et contre la modique somme de 2 euros.

Les billets non retirés sont remis en circulation sur le site.

À ne pas manquer, les Galeries romaines de la Baixa