Avec leurs  airs de muraille de Chine les Passerelles du Paiva, dans le nord du Portugal, réservent de belles sensations.

Ces passerelles de bois longent ou surplombent la rivière Paiva, qui traverse la Serra de Arouca, sur environ 85 kilomètres. Le Paiva y a des allures de torrent : les rapides qui le jalonnent en font un des musts du rafting et du canoë kayak, et il est classé en catégories IV et V sur une échelle de VI.

Si le Paiva promet de belles émotions aux sportifs, il est, depuis la construction des passerelles, un lieu recherché des promeneurs qui peuvent ainsi admirer sa beauté alors que le torrent est dépourvu de sentiers le long de son cours.

La municipalité d’Arouca a eu l’idée de construire un parcours de 8 kilomètres de long, qui longe une réserve de biodiversité, ce qui permet de la connaitre tout en diminuant l’impact environnemental.

Des cascades impressionnantes, comme celle de la Gorge du Paiva (voir photo) jusqu’à la plage fluviale de Vau, en passant par le pont suspendu pour jouer les Indiana Jones, les passerelles offrent une bien belle balade. Sans difficultés majeures, elles demandent cependant une bonne endurance. Il faut tenir compte des 500 marches recensées sur le parcours, dont plus de  300 concentrées à l’un des départs de la promenade, à  Areinho.

L’autre accès se fait  à Espiunca. Des taxis permettent de revenir à son point de départ si l’on ne veut pas faire les passerelles dans l’autre sens.

On peut également interrompre la promenade à mi parcours et là encore, prendre un taxi pour revenir à Arouca, où à sa voiture.

Une partie du tronçon est gratuite (zone de Areirinho jusqu’à la chute d’eau des Aguieiras) ensuite il faut s’acquitter d’un droit d’entrée de 1 euro.  Pour profiter de l’expérience, il faut s’y prendre à l’avance : le nombre de visiteurs est limité à 3500 par jour (sauf tronçon gratuit). Mais la centrale de réserves fonctionne très bien. Et c’est le prix- bien modeste – à payer pour préserver le milieu sensible classé Réseau Natura 2000.

Une condition pour limiter l’impact environnemental sur le milieu fragile.

L’été, les passerelles sont ouvertes au public de 8h00 à 20h00. On peut donc prendre tout son temps, en pensant à emmenner de quoi se sustenter et à boire. Les passerelles offrent peu d’aires de pique-nique et peu de sanitaires : là encore, il s’agit de minimiser l’impact sur la nature.  Cependant, les aménagements prévus sont suffisants pour le confort des promeneurs, et d’autres sont en cours.

Le long du parcours de nombreux panneaux explicatifs sur la faune,la flore et la géologie. Mais pourquoi ne pas s’offrir le plaisir d’une visite guidée ? Sachez aussi qu’une plateforme en ligne permet d’envoyer les clichés d’animaux et de plantes et des spécialistes aident à l’identification.

Une bonne manière de penser « vert ».

Les passerelles du Paiva ne sont qu’un élément du géoparc d’Arouca, qui réserve de bien belles surprises. Des chemins de randonnées et des parcours expliqués permettent de découvrir l’originalité d’un territoire mal connu.

Les incendies de 2016 ont défiguré par endroit les Serras– les montagnes-de la région. Mais la nature reprend ses droits, et des efforts sont faits pour diversifier les plantations d’arbres.

Lisbonne-affinités vous recommande la prudence, et d’éviter les gestes qui peuvent provoquer les incendies.

Pour plus d’infos, les liens qui s’imposent.

http://www.passadicosdopaiva.pt/

http://aroucageopark.pt/fr/

Arouca se situe à environ 60 km de Porto, à l’est. Accessible par L’A32, l’A1 et la nationale 326

 

L'hôtel rural Quinta de novais/ Arouca.

hôtel rural

L’hôtel rural Quinta de novais/ Arouca.  Un Charmant hôtel rural de 16 chambres doubles, à quelques kilométres d’Arouca, et dans un écrin de verdure ouvrant sur la serra de Freita. http://www.quintadenovais.com/

Les passerelles: 500 marches et 8 kilomètres de long

Il faut un peu d'endurance pour faire le parcours complet des passerelles du Paiva

belles sensations.

Un couloir vert, une biodiversité riche et variée.

Une nature préservée fragile

Les guides du géoparc sont là pour sensibiliser à la protection de la nature.

Quand les passerelles du paiva prennent un air asiatique..

Espiunca, l'un des deux accès aux passerelles du Paiva.