Les Fêtes de fin d’année au Portugal, entre un coq et 12 grains de raisin

                                  Fêtes de fin d’année: des moments intenses au Portugal.

Les familles aiment se retrouver autour de tables plus que bien fournies. Aussi bien pour noël que pour le 1er de l’an.

Certaines coutumes et traditions sont encore très respectées. Nous vous en livrons quelques-unes, que  http://www.lisbonne-affinités.com considèrent comme étant les plus typiques.

Si vous avez l’occasion de prendre part à un noël portugais dans une famille où avec des amis portugais le 31 décembre, vous pourrez découvrir ces moments parfois surprenants.

                                                       Noel ou Natal, une belle fête

  • Consoada

C’est le nom donné à la veillée de Noel . Le mot vient du latin « consolata », qui vient lui-même de consolar, consoler. Autrefois les veillées en attendant la naissance de l’enfant jésus se faisaient en jeûnant. On se consolait de la misère du monde en attendant le rédempteur, chez les chrétiens.

Aujourd’hui la table de la consoada est essentiellement garnie de desserts. C’est l’abondance. On aime faire valoir ses talents de cuisinier en confectionnant 5 ou 6 desserts typiques: rabanadas (pain perdu); aletria (des pâtes cheveux d’ange que l’on fait en sucré avec du lait et de la cannelle; la Lampreia (une orgie d’oeufs et de sucre); sonhos , filhoses et coscorões qui sont des beignets; la broa, un massepain avec des fruits secs ou en version patate douce; le tronco de natal ( bûche de noël), sans oublier le bolo rei ou le bolo rainha… gâteau des rois gâteau des reines. À ce propos, notre article consacré à cette tradition.

Dans certaines maisons il arrive que l’on présente sur une table à part la douzaine de desserts, gâteaux et entremets préparés pour l’occasion.

Aujourd’hui on surveille son diabète et sa ligne, et on limite les agapes. Mais n’hésitez pas à goûter l’un ou l’autre des desserts de fêtes. C’est une ode au sucre, aux fruits secs, à la cannelle, au réconfort!

  • Galo, la messe de minuit

C’est un coq , galo, dit-on que l’on entendit chanter au moment de la naissance de Jesus. Aussi la messe de minuit porte le nom de « messe du coq ».

  • Morue « avec tout »

La morue « avec tout » », bacalhau com todos, est LE plat d’excellence de Noël et du 1er de l’an. Si le poisson est l’un des mets les plus appréciés des Portugais cette façon de le manger « avec tout » peut surprendre.

En effet il est le plat le plus simple que l’on puisse faire avec de la morue. Elle est bouillie servie avec du chou portugais, des pommes de terre à l’eau et des œufs durs. Un peu d’ail et d’huile d’olive…et le tour est joué. Un curieux plat de fête à la modestie apparente!

Là encore, le poids de la tradition religieuse. L’église a longtemps recommandé le poisson sans préparation pour les fêtes religieuses. Arrangée de cette manière, la morue prend un petit air de fête, s’éloignant du simple poisson bouilli, tout en conservant une apparence modeste.

Qu’on ne s’y trompe pas : c’est délicieux. Le plat est réservé au jour même de Noel. Les exceptions sont nombreuses et on déguste parfois la morue à la veillée. Les restes éventuels seront transformés le lendemain, en pataniscas par exemple.

Une recette que vous pouvez découvrir sur notre e-book.

                                                            Saint sylvestre/passagem

La nuit du 31 décembre porte le nom de Passagem, le passage. La référence à  Saint sylvestre n’est pas utilisée. Et celle du 1er janvier n’évoque que le jour de l’an. Il s’agit donc bien de « Passagem » . Et pour le réussir ce passage entre deux années et accueillir l’an neuf deux traditions incontournables:

  • Les 12 grains de raisin

Tous les portugais ont dans leur main ou dans leur poche quelques grains de raison sec, 12 au minimum, comme les douze coups de minuit. A chaque grain à chaque coup d’horloge ou lors du fameux décompte… un vœu. Un vœu pour que la nouvelle année soit réussie. Et une bien belle tradition qui prend racine dans celle plus générale des mendiants

  • Les mendiants

Impossible de les rater pour les fêtes de fin d’année: ce sont les fruits secs que l’on trouve partout au Portugal au moment des fêtes. Les rayons des épiceries et supermarchés en débordent. Cela correspond aux ordres cléricaux dont les moines vivaient de la charité.  On distribue donc les fruits secs  d’hiver : raisins, figues, noisettes et amandes ou noix.  Chacun des fruits est censé correspondre à l’un des 4 ordres mendiants : franciscains, carme, dominicains et augustins.

Ce sont aussi des fruits abondants dans les pays du pourtour méditerranéen, que l’on sait bien conservés. Ils sont donc invités pour les fêtes.

  • La lingerie bleue

Il faut dit-on,  pour que l’année nouvelle soit belle, porter une pièce de lingerie neuve la nuit du 31 décembre.  Et de couleur bleue, car associée à la joie et à la sérénité. Le bleu étant la couleur préférée des européens.  Une couleur de fête. Il existe une variante, de lingerie rouge. Ne vous étonnez pas de voir des placards publicitaires de lingerie avec des mannequins coiffés de toque de père noël…L’invitation à faire l’achat de rigueur est très présente.

Soyez prudent avant de demander à votre voisin ou votre voisine de quelle couleur est sa culotte ! Mais sachez que de très nombreuses personnes respectent la tradition.

Une superstition pour s’amuser.

Bonnes Fêtes!