lisbonne street art Bordalo II

Gâchis. C’est ce que veut dire le mot latin Atterro. Et c’est réunies sous ce mot de gâchis que l’on peut voir les dernières sculptures de Bordalo II (Artur Bordalo)

L’artiste de rue a installé son gâchis dans un entrepôt  désaffecté, rue de Xabregas, édifice  suffisamment déglingué pour rappeler l’univers des murs extérieurs où d’habitude le street arteur accroche des célèbres animaux de récupération.

La poubelle c’est ce qui inspire le jeune homme. Les matériaux qu’il utilise sont des vieux balais d’éboueurs, des pare-choques cassés, des poubelles de villes éventrées, des bidons cassés et autres déchets.

Bordalo II  utilise les animaux pour exprimer sa révolte contre le gaspillage et la pollution : ils sont les victimes de la nature , et ce sont nous les humains qui provoquons le drame.

Le singe géant qui accueille les visiteurs ne semble être là que pour poser la question : Vous vous croyez intelligent ?

L’exposition reprend quelques fétiches de l’artiste qui a construit des saynètes destinées à critiquer l’action des hommes. Quelques figures humaines, choses rares dans le travail de Bordalo II déjà présent dans 19 pays.

Gâchis/Atterro est complété par des vidéos et un livre qui expliquent la démarche de l’artiste. A ne pas manquer le saisissant Floting plastic, très évocateur.

Courrez voir Atterro . L’expositon est gratuite, et peut être vue à partir de 14 heures tous les jours. Mais Gâchis se termine le 26 novembre, plus que quelques jours pour s’intérésser à l’oeuvre du jeune Bordalo II et à sa critique de la société de gaspillage.

49, rua de xabregas

http://info@mistakermaker.org

les grands animaux en plastique du street arteur Bordalo II à Lisbonne

Le monkey poubelle accueille les visiteurs de l'expo Atterro de Bordalo II

dénoncer le gâchis, l'objectif d el'expo Atterro à Lisbonne

Renard du désert. L'artiste Bordalo II réussit à mettre de l'humanité dans le regard des animaux qu'il construit à partir de déchets de plastique trouvés dans la rue.

Bordalo II expo Atterro street art Lisbonne

Le rhinocéros.

street art Lisbonne

 L'artiste Bordalo II a déjá réutilisé 28 tonnes de déchets plastique en tout genre pour créer ses sculptures 3 D.

fond marin.dénoncer lapollution,objectif de Bordalo II  avec sone xpo Atterro

L'homme dans son aquarium de plastique. 

Prise de conscience du gâchis.

Bordalo II a représenté des personnages, fait plutôt rare dans son oeuvre.