Les masques  dans la péninsule Ibérique, sont normalement utilisés au moment de la nouvelle année ou bien en février, pour carnaval. Le Portugal comme l’Espagne maintiennent très vives ces traditions ancestrales étonnantes.

Les masques et les déguisements vont se montrer à Lisbonne du 5 au 8 mai au cours du XI Festival des Masques Ibériques

Ces magnifiques masques et parures sont rarement vus hors de leur contexte, les solstices d’hiver, l’arrivée du printemps…la fin des vaches maigres, le retour des belles journées ou encore le passage à l’âge adulte. Les rituels sont aussi souvent associés à l’inconnu ou au danger : faire peur pour éloigner la menace. Le festival est donc une occasion unique de découvrir la beauté et le contexte tragi-comique des scènes champêtres.

Trente groupes- 500 participants- venus d’Espagne et du nord du Portugal vont parcourir la Baixa, la ville basse. Au son des tambours ou des cornemuses. Le défilé démarre à 16h3o sur la place de la mairie (Praça do Municipio), et termine place du Rossio, dans une débauche de couleurs. Le temps d’admirer de pures merveilles de la tradition populaire, souvent fabriquées avec les moyens disponibles à portée de mains: des restes de tissus, des ficelles, des feuilles, du bois…

Les inquiétants Caretos  de Podence sont parmi les plus énigmatiques : qui se cache derrière ces masques simples et pourtant si impressionnants ? Nous sommes en territoire païen, et rien ni personne n’a pu jusqu’à aujourd’hui empêcher les provocations de ces curieux personnages nés de l’imagination populaire.

Le Festival dure trois jours. le grand défilé, haut en couleurs et en sons, il propose toutes sortes d’activités et d’animations : des concours de photographies, un marché de l’artisanat et de la gastronomie, et de la musique. Place à la musique Folk, avec en ouverture vendredi soir , les Trasga de Miranda do Douro (21h30). Concerts également samedi 7 mai et dimanche 8 mai.

festival masques ibériques