ascension au portugal

Des épis de blé, des marguerites , des coqueliquots et des rameaux  d’olivier composent le joli bouquet de « l’espiga ».  On y trouve aussi un brin de romarin et une branche de vigne.

Come le veut la tradition, l’espiga  se cueille le jour du jeudi de l’ascension au Portugal.  Pain, amour, paix,  joie et santé sont les symboles associés à chacune des plantes champêtres.

L’espiga était placée derrière la porte et ne pouvait être retirée qu’avec le nouveau bouquet l’année suivante.

La tradition correspond  au printemps, à l’arrivée  de la belle saison et ses promesses d’abondantes récoltes. Des chants, des danses et des promenades dans la campagne- pour cueillir les fleurs étaient autrefois les rites qui marquaient cette journée particulière.

Les origines païennes de la tradition portugaise sont réelles. Dès le IV siècle l’église a instauré un jour férié à l’occasion de l’ascension,  dénommé le « jour de l’heure » (dia da hora) car durant une heure à midi, tout devait s’arrêter. Depuis, ce jour férié a été supprimé.

Reste la tradition, l’offrande d’un joli bouquet en  gage d’espérance et d’abondance.

Des marchands improvisés en propose dans les rues de Lisbonne.