Cascais près de Lisbonne

Cascais reçoit une nouvelle édition du festival Lumina. Comme son nom l’indique Lumina met en scène la lumière.

Plus de vingt œuvres recréent l’espace urbain, et proposent des spectacles lumineux et des performances colorées.

Par sa dimension, le nombre des artistes invités pour Lumina et l’étendu  de l’espace réservé à la création lumineuse, Lumina Cascais est sans nul doute le plus important festival de ce genre au Portugal.

40 artistes venus de Slovénie, de Nouvelle-Zélande, Pologne, Royaume-Uni, Allemagne, France et Portugal bien sûr.

Sans oublier la Belgique, avec l’artiste George Cuvillier et son « tunnel de l’amour ». La Belgique à l’honneur puisque ,nouveauté du festival, à Lumina cascais cette année on pourra connaître la gastronomie et la culture de ce pays.

A noter aussi les interventions liées au programme OSD20130 de développement durable. « Personne ne reste derrière » est le thème de ce festival dans le festival.

Comme tous les ans, Lumina est associé à la CP– Chemins de fer du Portugal, ce qui permet d’avoir un billet aller-retour pour 2 euros depuis la gare de Cais do Sodré jusqu’à Cascais.

Lumina c’est à Cascais du 22 au 24 septembre.

Une idée brillante de balade en famille- ou non

Le programme se trouve ici

http://www.lumina.pt

 

siége edp lisbonne

Open house, maison ouverte…pour pousser la porte et entrer dans des édifices ou maisons privées ou publiques, habituellement inaccessibles.

C’est la sixième édition de Open House Lisboa– qui coïncide cette année avec les Journées du patrimoine-.Open House est une initiative commune de la mairie de Lisbonne et de la triennale d’architecture, à l’initiative de l’évenement en 2012. Aujourd’hui 35 villes dans le monde sont associées à l’open house.

Il s’agit de promouvoir l’architecture et le patrimoine construit, en proposant de découvrir des lieux représentatifs plus ou moins discrets, et peu ou mal connus du public en général.  Une agréable sensation d’entrer dans l’inconnu, d’aller à la découverte de pans mystérieux de Lisbonne.

C’est le même principe que les journées du patrimoine, qui vont se dérouler le même Weekend.

Les 23 et 24 septembre, il sera possible de visiter quelques 87 endroits différents : palais, musées, villas, appartements, hôtels, restaurants, bureaux, et même des places.

37 endroits sont des nouveautés en 2017, et aux côtés de lieux plus évidents, comme les grands musées, les théâtres et les églises figurent d’autres, nettement plus discrets : la banque du Portugal, le théâtre Praga, la cour suprême de justice, le palais de la monnaie, l’école d’architecture….

Il y a trois manières de visiter :

  • en visite libre  en respectant les horaires
  • en visite accompagnée, en découvrant l’espace grãce aux volontaires sur place.
  •  en visite guidée, organisée par l’architecte du projet ou par un spécialiste invité.

Seuls 8 lieux réclament une inscription préliminaire. Pour les autres il suffit de se présenter aux heures indiquées.

Le circuit, comme le disent Catarina Almada Negreiros e Rita Almada Negreiros, architectes et  commissaires de l’open house 2017, contient quelques trésors que Lisbonne ne veut pas perdre.

A vous de les découvrir, de prendre conscience de la fragilité d’une ville, et du rôle important des architectes pour préserver ce qui peut l’être en l’adaptant aux conditions actuelles de vie.

Pour le reste, beauté et charme de Lisbonne à tous les coins de rue. Un régal. Et un coup de cœur de Lisbonne-affinités.

A noter que Open House a mis au point cette année 3 types de visites adaptées : pour handicapés auditifs, handicapés moteurs légers, handicapés. Une excellente initiative, en collaboration avec Locus Acesso

Tout sur Open House ici. Version anglaise disponible.Dans l’onglet « roteiro » (circuit)  les édifices que l’on peut visiter et les horaires.

http://www.openhouselisboa.com/

open house lisbonne 2017

Le principe de Open House:  des particuliers vous ouvrent leurs portes

Appartement Arriaga,maison d'architecte.
poutres dans apaprtement moderne à Lisbonne

Le tabik, l'architecture en bois typique des anciennes maisons de Lisbonne

Les poutres ont été conservées et intégrées dans l'espace chambre. Appartement Arriaga
apaprtement d'architecte à Lisbonne

Détail contemporain.Maison Arriaga.

lisbonne secrète

Open House: des couvents d'habitude fermés au public ouvrent leurs portes

architecture intégrée lisbonne

Quand le mobilier joue pleinement son rôle dans l'aménagement d'un hôtel

Memmo hôtel Alfama/Open  house 2016)
patrimoine et architecture pour open house 2017 à Lisbonne

Moderne/ancien. Le jeu de l'architecture, la conservation du patrimoine.

Édifice siège EDP, avenue 24 de Julho

Aura, un festival où il est question de lumière.Et comme il s’agit de lumière, ça se passe la nuit. De 21h à 24h , du 10 au 13 août inclus, Sintra vous invite au festival AURA.

Light atmospheres, atmosphères de lumière,  légèreté et évanescence….. La troisième édition du festival Aura de Sintra fait battre le coeur de la lumière.

Le thème retenu permettra de découvrir quelques mystères de l’atmosphère  au travers d’expériences lumineuses. L?idée est de mettre en rapport la ville, l’Art et le théme de la lumière.

Light atmosphere est conçu comme un parcours, entre le centre de Sintra et la Quinta da Regaleira.

Des projections vidéo, des installations lumineuses, des écrans interactifs…  mis en scène par 20 artistes venus de 5 pays: le Portugal, l’Autriche, l’Espagne, la France et l’Allemagne. Le festival comprend également  un programme scientifique et artistique, intitulé « Con- Ciencia. Tout commence par ce que nous consommons » sur la durabilité énergétique , différentes thérapies et interventions artistiques.

Une intervention sur le paysage nocturne dans un souci ludique et pédagogique. Une invitation à prendre conscience de ce qui nous entoure et à préserver la e cile et la lumière. Une belle occasion poétique de prolonger les soirées sur les Monts de la Lune, et dans les rues de Sintra la magicienne

Tout sur la lumière atmosphèrique, ou les atmosphères de la lumière, si l’on préfère,  grâce à ce lien.

http://www.aurafestival.pt/

Musique et musiques, du monde , d’ailleurs. La ville de Sines, à 170 km au sud de Lisbonne sur la côte Alentejane reçoit le 19e Festival de Musique du Monde.

Un festival fidèle à ses origines, pour qui la musique est une aventure. Un hommage à l’enfant de la ville, Vasco de Gama, l’explorateur , qui comme le Festival aujourd’hui, a servi d’intermédiaire entre différents monde.

A Sines, la musique world prend tout son sens : on y découvre des sons, des ambiances et des assemblages sonores que l’on entendrait nulle part ailleurs.

Considéré comme l’un des 26 meilleurs festivals  de musique du monde sur 715 répertoriés par le label EFFE, qui remettra ses distinctions à l’automne 2017, le FMM compte parmi les grandes références . Par la qualité de musiciens présents, l’originalité des sonorités, et l’ambiance particulièrement agréable qui régne pendant les festivités.

Après une première partie qui s’est déroulée du 21 au 23 juillet à Porto Covo, petit village en bord de plage, le FMM s’installe à Sines jusqu’au 29 juillet.

56 concerts/spectacles prévus et 36 pays représentés...impossible de résumer la musique, toutes les musiques que l’on va pouvoir entendre à Sines.

Funk, soul, jazz, fusion, tous les styles de tous les continents.

A ne pas manquer sans nul doute : A-wa, les trois soeurs et leurs chansons yéménites (photo de une) ; Lura et son héritage entre Afrique et Europe ; les BCUC venus de Soweto qui avec leur hip-hop donne du brio à la protest song ; les balades de l’aveugle, des chants médiévaux de Galice et de Portugal ; Orlando Julius et Bexiga 70 , fusion entre la légende nigérienne et un orchestre brésilien

et bien d’autres …. rappeurs, chanteurs à texte, instruments traditionnels et modernités sonores…

Pour voyager les yeux dans les étoiles, le cœur dans l’univers, le FMM-Festival Musique du Monde, morceau de bonheur posé en bord de mer.

tout le programme et les réjouissances sur le site du FMM très bien fait, et qui dispose d’une version en anglais.

http://www.fmmsines.pt/       crédit photos: Câmara Municipal de Sines

Bexiga 70

The Barberettes

BCUC- Soweto

Feu d'artifice

La Campagne près de Sines

Regarde où tu mets tes pieds ! qui n’a pas entendu cette injonction énervée quand il était petit ? Regarde où tu mets tes pieds..pour ne pas tomber.

Aujourd’hui l’exposition « Sous nos pieds » nous invite au contraire à regarder ce qui se passe sur le sol ou le sous-sol de Lisbonne.

Installée dans l’aile ouest du Terreiro do Paço (Baixa) l’exposition  « Debaixo dos nossos pés” nous propose de faire un voyage dans le temps, à la recherche des astuces et inventions humaines pour rendre plus faciles les déplacements en ville.

De la préhistoire  à nos jours, sous les pavés de Lisbonne, des plages et pas seulement.

L’exposition commence par nous montrer ces fossiles marins qui sont incrustés dans le lioz, ce calcaire  qui est le matériau d’excellence des constructions de Lisbonne.

Ensuite, on peut découvrir un foyer préhistorique fait de galets à même le sol , et dont l’original peut être vu tout près de l’exposition, Rua dos Correios, dans la Baixa.

Puis ce sont les pavés romains et les belles mosaïques… Comme cette étrange Vénus déchaussant sa sandale. La terre battue à l’époque musulmane, puis les briques et les pavés.

L’exposition riche et diversifiée fourmille de trouvailles. On y apprend par exemple que c’est Manuel I qui fit recouvrir la chaussée de la rue neuve des marchands, la principale rue de Lisbonne au XVe siècle… Et que c’est ce roi qui ordonna l’alignement des façades pour permettre le passage des carrosses.

On comprend en déambulant dans les différentes salles de l’exposition combien la rue a été importante pour les lisboètes.  Un bon exemple, ces étranges jeux gravés dans la pierre : sur les seuils des maisons, sur les bancs, et même sur les murs des églises.

Il s’agit de tabliers de jeu de Alquerque, venu du proche –orient, ou de l’ancienne egypte, on ne sait trop. C’est  l’ancêtre du jeu de dames. Il se jouait beaucoup, mais  la pratique a laissé la place à d’autres activités d’extérieur.

L’exposition ne pouvait pas oublier les damiers de pavés de Lisbonne. Leur histoire est assez récente, la complexité de ces agencements de petits pavés de calcaire en font de véritables œuvres d’art.

Au-dessus de nos têtes, dans les salles de l’expo s’envolent des caravelles et des oiseaux de bois.  Il s’agit d’exemplaires de moules en bois servant à la réalisation des dessins sur les pavés, et ils nous invitent une nouvelle fois à regarder où nous mettons les pieds.

Sous nos pieds  (Debaixo dos nossos pés-pavimentos historicos de Lisboa ) a cette particularité de renvoyer vers les sites ou musées où se trouvent les objets montrés dans l’expo.

Tour Ouest du Terreiro do Paço (Musée de la ville), jusqu’au 24 septembre.

Entrée : 3 €. Du mardi au dimanche, de 10h à 18h (dernière entrée 17h30)

http://www.museudelisboa.pt/exposicoes-actividades/

Des fossiles dans le sol de Lisbonne

Des assemblements en mosaique pour recouvrir le sol des rues de Lisbonne

pavés de Lisbonne

Un papillon en bois servant de moule pour dessiner un animal sur le sol.

Les pavés de Lisbonne : une technique qui requiert de la patience.

Des caravelles qui s'envolent: les moules en bois des motifs des pavés de Lisbonne.

Le smoules sont indispensables pour reconstituer des motifs sur les rues.

La marqueterie des sols des demeures seigneuriales.

Un art porté à son plus haut point.

 

 

théâtre de rue au Portugal

 

Théâtre de rue…l’imagination et la créativité donnent rendez-vous aux passants qui arpentent les artères des cités.  L’occupation de l’espace public prend alors un nouveau sens.

Le festival de théâtre de rue Imaginarius de Santa Maria da Feira fait la part belle à ce genre si particulier qu’est le théâtre de rue.

Cirque, danse, performance, jeux de lumière, feux d’artifice, animations, débats, ateliers… la petit ville située à 35 km au sud de Porto change du tout au tout entre le 25 et le 27 mai 2017.

Un joli château médiéval, et un centre historique  préservé servent d’écrin à ces spectacles qui misent sur une proximité avec les badauds.

400 artistes de 13 pays et en 3 jours : la performance des performances pour quelques 150 représentations durant le bien nommé  Imaginarius, très contemporain.

Impossible de tout décrire… mais il faut se laisser tenter par le rêve d’un monde parfait proposé par le Theater  THOL, qui présente son spectacle « pedaleando hacia  el cieolo », en pédalant on atteint le ciel, tandis que NoFit  State et Motionhouse présentent le spectacle BLOC qui réunit  cirque et danse. Pour ne citer que ceux-ci.

Mais Imaginarius, Plus d’Imaginarius,  permet à vingt compagnies internationales de faire connaitre leurs créations. Le vainqueur est invité à revenir en 2018 avec sa nouvelle création . Cette année ce sont les Catalans Moveo qui pour avoir remporter la compétiton en 2016 sont invités d’honneur avec leur spectavle  « consequencies ».

Imaginarius comme tout  festival  international qui se respecte,  comporte une section OFF. Pour découvrir de nouvelles troupes, de nouveaux artistes qui ont obtenu le droit de présenter leurs spectacles hors programmation officielle.

Enfin, réservé aux producteurs, animateurs , troupes et spécialistes.. des arts de la rue…le congrès Fresh Street#2

Les saltimbanques sont dans la rue, du 25 au 27 mai, à Santa Maria da Feira.

Et le programme se trouve ici

http://www.imaginarius.pt/en/

 
 
 
 

 

Ceux qui seront au Portugal le 21 mars auront la possibilité de goûter la gastronomie française.

32 restaurants Portugais, du nord au sud ainsi que les archipels de Madère et des Açores participent à cet événement, le Goût de France/ Good France

Il consiste à réaliser un repas français, l’interpréter et le présenter…et pour les amateurs de gastronomie, les déguster….

la gastronomie française

la gastronomie française

C’est la 3ieme édition du Goût de France/good France dans le monde. Quelques 2000 chefs sur  5 continents y sont associés.

A Lisbonne, les élèves de l’école Hôtelière vont participer à un concours de repas français, le vainqueur verra son plat servi dans le restaurant de l’école- restaurant publique- jusqu’au 24 mars.

Le goût et les délices de  la gastronomie française, un régal et une occasion de faire de belles expériences. Les amateurs feront aussi une bonne action : les bénéfices seront reversés à l’association Fruta Feia, les fruits moches, qui lutent contre le gaspillage alimentaire.

A vos papilles !

plus d’infos ici

http://france.fr/fr/actu/gout-france-good-france-1

La liste des restaurants participant au Portugal:

Em Ponta Delgada, Açores:

  • Anfiteatro (Chef Sandro Meireles) Portas do Mar – Ponta Delgada – São Miguel T: +351 296 206 154 E-mail: escolahoteleira@mail.telepac.pt

No Funchal, Madeira:

  • Armazém do Sal (Chef Roberto Barros) Rua da Alfândega, 135 Funchal, Madeira T: +351 291 241 285 Reservas: +351 919 134 411 E-mail : eventos@armazemdosal.com
  • Il Gallo d’Oro (Chef Benoît Sinthon) Hotel The Cliff Bay Estrada Monumental, 147 – Funchal Tel: +351 291 707 700 E-mail: cliffbay@portobay.pt
  • Madeira Bay View (Chef Octávio Freitas) Rua das Maravilhas, 74 Funchal T: +351 291 700 200

Em Albufeira:

  • Vila Joya (Chef Dieter Koschina) Vila Joya Estrada da Galé – Albufeira E-mail: info@vilajoya.com T: +351 289 591 795

Em Portimão:

  • Vista Restaurante in Hotel Bela Vista & Spa Relais et Chateaux (Chef João Oliveira) Av.Tomás Cabreira, Praia da Rocha – Portimão T.: +351 282 460 280 Email: restaurante@hotel-belavista.com

Em Vilamoura:

  • Le Rendez-Vous (Chef José Niza) Zona Velha (ao fim da rua da Escócia, ao lado do Four Seasons Hotel) Vilamoura – Quarteira T: +351 289 324 818 E-mail : info@algarve-lerendezvous.com

Em Coimbra:

  • Casas do Bragal (Chef Maria Manuela Cerca) Rua Damião de Góis, Coimbra T.: 351 918 103 988 E-mail: casasdobragal@gmail.com
  • Escola de Hotelaria e de Turismo de Coimbra (Chef Gonçalo Melo) R. Teófilo Braga 53, Coimbra T.: +351 239 007 000 E-mail: ehtcoimbra@turismodeportugal.pt

No Porto:

  • Lado B Café (Chef Artur Ribeiro) Rua de Passos Manuel 190, Porto T: +351 22 201 4269 E-mail : geral@ladobcafe.pt
  • Tapa Bento Trindade (Chef António Silva) Largo Dr. Tito fontes, 147 – Porto T: +351 963 477131 E-mail: tapabentotrindade@gmail.com
  • Tapa Bento São Bento (Chef João Marques) Rua da Madeira, 222 – Porto T+351 912 881 272 E-mail :tapabento.porto@gmail.com
  • Poivron Rouge (Chef Jorge Sousa) Crowne Plaza Hotel, Avenida da Boavista, 1466, Boavista, Porto T: +351 22 607 2500 E-mail : opocp.info@ihg.com
  • Antiqvvm (Chef Vítor Matos) Rua de Entre-Quintas, 220 – Porto T: +351 22 600 0445 E-Mail : antiqvvm@gmail.com
  • Escola de Hotelaria de Turismo do Porto (Chef Alunos da Escola) Rua da Firmeza 71, Porto T: +351 22 004 4800 E-mail: ehtporto@turismodeportugal.pt Em Leça da Palmeira:
  • Memorial (Chef João Figueirinhas) Travessa Helena Vieira da Silva, 12 – Leça da Palmeira T: +351 22 243 0527 E-mail :gtemperos@gmail.com

Em Matosinhos:

  • Cheddar Grill & Fondue (Chef Pedro Pereira) Rua Heróis de França, 611 Matosinhos T: +351 913 349 922 E-mail: cheddar@cheddar.pt;

Em Lamego:

  • Restaurante Vintage – Escola de Hotelaria e de Turismo de Lamego (Chef Filipe Moreira) Quinta de São Carlos – Rua Visconde de Arneirós – Lamego Tel: + 351 254 001 200 E-mail: ehtlamego@turismodeportugal.pt

Em São Romão (Guarda):

  • A Margarida (Chef Adelina Jesus Álvaro) Nossa Senhora do Desterro, 6270-277 Senhora do Desterro, São Romão T: +351 238 321 136 E-Mail : restaurante.margarida@gmail.com

Em Cascais:

Em Lisboa:

  • Adlib Restaurant (Chef Daniel Schlaipfer) Avenida da Liberdade, 127 – Lisboa T: +351 21 322 8350 E-mail : adlib@accor.com
  • L’Anisette (Chefs Christian Calmeau et Nathalie Renou) Rua de São Bento 30, Lisboa T +351 21 073 6786 E-mail: hello@lanisette.pt
  • Bastardo (Chef David Jesus) Rua da Betesga, 3 – 1° andar – Lisboa T: +351 21 324 0993 E-mail : info@restaurantebastardo.com
  • Belcanto (Chef José Avillez) Largo de São Carlos, 10 – Lisboa T: +351 21 342 0607 Site : www.belcanto.pt
  • Bistro Edelweiss (Chef Ädu Wahlen) Rua de São Marçal, 2 – Lisboa T: +351 930 414 725 E-mail : bistro.edelweiss@gmail.com
  • Bistro 4 (Chef João Espírito Santo) Rua Rosa Araújo, 4 – Lisboa T: +351 21 001 5700 E-mail: portobayliberdade@portobay.pt
  • Comptoir Parisien (Chef Maximilien Raoult Rua Vieira Portuense 44, Lisboa T: +351 21 363 8279 E-mail : reservas@restaurante-comptoir-parisien.com
  • Cozinha Popular da Mouraria – Escola (Chef Antoine Legrand) Rua das Olarias, 5 – Lisboa T: +351 926 520 568 E-mail: cozinhapopular@gmail.com Guarda-Mor (Chef Jean-Raymond Zaragoza) Rua do Guarda-Mor, 8- Lisboa T: +351 21 397 8663 E-mail: Guardamor2011@gmail.com
  • Lisboète (Chef Walter Blazevic) Calçada Marquês de Abrantes, 94 – Lisboa T: +351 21 395 0953 E-mail : restaurante@lisboete.pt
  • River Lounge (Chef Frederic Breitenbucher) Cais das Naus, Lote 2.15.02- Parque das Nações – Lisboa T: +351 211 107 600 E-mail: info@myriad.pt
  • Escola de Hotelaria de Lisboa (Chefs Nuno Diniz et Luís Figueiredo) Rua Saraiva de Carvalho 41, Lisboa T. : +351 21 114 8900 E-mail ehtlisboa@turismodeportugal.pt

Le cinéma d’animation, une bulle de bonheur dans le 7e art. A ne pas manquer, jusqu’au 26 mars, le festival Monstra au cinéma São Jorge, à Lisbonne.

Comme tous les ans, il y en a pour tous les goûts : pour les petits bien sûr, mais on le sait , certains grands adorent ce genre. Ils y trouveront aussi leur bonheur.

La programmation s’adresse donc à toutes sortes de publics. Et cette année propose même un cinéma d’animation pour adultes, intitulé Triple x. Là évidemment c’est pas pour les enfants.

C’est au cinéma Idéal (Bairro Alto).

http://www.cinemaideal.pt

Le festival de cinéma d’animation Monstra 2017 a l’Italie come pays invité d’honneur. L’occasion de voir et revoir des classiques du genre.

C’est aussi la première de « Ma vie de courgette » de Claude Barras. A ne pas manquer non plus, le superbe « la tortue rouge » de Michael Dudok De Wit, ou le cinéma japonais avec Ghost in The Shell: The New Movie”, realisé par  Kazuchika Kise.

ma vie d ecourgette cinéma d'animation Monstra 2017

« http://www.cinemaideal.ptma vie de courgette » cinéma d’animation Monstra 2017

Sessions spéciales « parents et enfants », rétrospectives, compétitions, et les courts portugais, une spécialité luso.

Du cinéma de qualité, pour de l’animation virtuelle et réelle.

Du 16 au 26 mars, Cinéma São Jorge.

Le programme est  disponible ici

http://www.monstrafestival.com/inicio/

 

 

 

affiche Festa do cinema francês

Cinéma et automne vont bien ensemble. Après Olhares do Mediterrâneo, c’est au tour de Festa do Cinema Francês, la fête du cinéma français, d’occuper l’espace des salles du cinéma Saõ Jorge, Avenue de la Liberté.

Le cinéma français est à Lisbonne à partir du 6 octobre et jusqu’au 16 octobre :  21 avants premières, des débats, des événements, des artistes et des surprises.

Comme à l’accoutumée il y en a pour tous les goûts : la diversité étant un maitre mot en matière de festival. Mais à  ne pas manquer, outre la programmation officielle, la section ACID-Association du Cinéma Indépendant pour découvrir de nouvelles approches et de nouveaux talents. En partenariat avec une très belle salle, celle du cinéma Idéal, au Chiado

La marraine du festival est Anne Fontaine, une réalisatrice qui nous emmène  voyager entre les chocs de sentiments, tendresse et rébellion, drame et comédie. Cela nous vaut une belle rétrospective de ses meilleurs films (cinéma São Jorge. ) Avec des long métrages  comme « Nettoyage à sec » « Perfects Mothers » ou « Gemma Bovary »

A ne pas manquer également, le cycle Bertrand Tavernier à la cinémathèque, un autre espace remarquable dédié au cinéma dans le centre de Lisbonne.

Et puis les films d’animation, un genre où les français se distinguent.http://www.cinemasaojorge.pt/

Et puis Eric Cantona, Yilin Yang, Fabienne Deschamps, Anne Fontaine, Danièle Thompson, le compositeur et musicien Olaf Hund, Marielle Gautier et son film « Willy », Wissam Charaf et le film « Tombé du ciel », Sébastien Betbeder pour « Marie et les Naufragés ».

La XVIIe fête du Cinéma Français poursuivra ensuite sa route du nord au sud du Portugal jusqu’au 13 novembre.

Programme complet et salles

http://festadocinemafrances.com/17a/

http://www.cinemasaojorge.pt/

http://www.cinemaideal.pt/

http://www.cinemateca.pt/

 

Cinéma, cinéma. Exotica, Erotica, Etc… ce  superbe documentaire a été choisi pour faire l’ouverture du Festival « Olhares do Mediterrâneo » (les Regards de la Méditerranée) le 29 septembre au cinéma São Jorge à Lisbonne.

L’histoire d’une ancienne prostituée Chilienne et d’un marin Grec. Entre les deux, des océans et des voyages. Ceux nombreux qu’a du faire la réalisatrice Evangelia Kranioti pendant 9 ans pour raconter ces histoires de ports et de mer, d’aventures et de déconfitures. Beau et grandiose, un film remarqué et récompensé de nombreux prix.

Festival Olhares do Mediterrâneo, au regard féminin, pour parler des films au féminin…Sans militantisme féministe  daté, mais plutôt pour donner la place à un langage particulier, celui des femmes au cinéma, actrices, dialoguistes, photographes, réalisatrices dans des pays où il est parfois  difficile d’être femme, tout simplement .

Avec pour trait commun, la Méditerranée.

Durant quatre jours de festival, du 29  septembre au 2 octobre 2016, 9 longs métrages et 24 courts métrages pour voyager dans la fiction et l’animation, l’expérimental et le documentaire…en France, au Liban, en Espagne, au Maroc, en Algérie, au Portugal….

A noter la section spéciale Travessias (traverses/traversées) consacrée à l’épineuse question des migrants et des réfugiés forcés. Huit films et 4 débats, avec la présence de l’ONG « SOS Méditerranée France », et une exposition de photographie.

programme, billets, réservation

http://www.olharesdomediterraneo.org/2016-3

http://www.cinemasaojorge.pt/

cartaz-cortado-copie